mobi-leman, la première application touristique mobile franco-suisse

19 itinéraires valorisent plus de 200 points d'intérêt !

Le Conseil du Léman présente, avec Aintourisme et l'association franco-suisse Léman sans Frontière, la première application touristique transfrontalière de la région lémanique. L'application mobi-leman est gratuite et permet au mobinaute de découvrir des points d'intérêt culturels, naturels ou historiques, le long d'itinéraires à thème, de part et d'autre du lac Léman. Les 19 itinéraires thématiques (à pied, à vélo et en voiture) sont à découvrir en téléchargeant l’application mobi-leman ci-dessus sur App Store et Google Play.

Chaque territoire partenaire du projet (en France, les départements de l'Ain et de la Haute-Savoie et en Suisse, les cantons de Genève, Vaud, Valais et Fribourg) propose trois itinéraires thématiques. Quinze points d'intérêt sont à découvrir sur chaque parcours.

 
Chaque itinéraire propose une thématique. Les points d’intérêt sont présentés de manière ludique, conviviale, imagée, grâce à des vidéos, enregistrements audio, diaporamas d'images, réalités augmentées. Différents moyens de déplacement sont préconisés selon le tracé du circuit et sa longueur : en voiture, à vélo, à pied ou en bateau.
 
En suivant le parcours sur la carte de l'application, le mobinaute se déplace facilement et à sa guise d'un point à l'autre de l'itinéraire. A quelques centaines de mètres du point d'intérêt, grâce à la géolocalisation, il est averti par un signal sonore. Une fois sur place, il consulte l'application, regarde, écoute et découvre le site choisi. Ce contenu multimédia riche en informations et anecdotes ne se dévoile qu'une fois le point d'intérêt détecté par le système GPS du téléphone.
 

Ce projet est soutenu par le Conseil du Léman et a été sélectionné dans le cadre du programme européen de coopération transfrontalière INTERREG IV France-Suisse, cofinancé par le FEDER et l'INTERREG FEDERAL. Le Conseil du Léman, l'Association Léman sans Frontière et les territoires concernés sont également cofinanceurs du projet.


A découvrir