Expositions temporaires Exposition - Bernard Baud

Cette exposition est dédiée à Bernard Baud, qui vit et travaille à Thonon.

Images de Dauphiné Libéré

Dates de validité

  • Du 12/06/2021 au 24/07/2021

Contact

  • T. : 04 50 70 69 49
  • Email : culture@ville-thonon.fr
  • GPS : 46.37220 / 6.480998
  • Adresse :
    • Forum du Pôle de la Visitation
    • 74200 Thonon-les-Bains, France
C’est en œuvrant en coulisse pendant des années chez Drouot – le célèbre hôtel de ventes aux enchères parisien – que Bernard Baud découvre la pluralité des créations artistiques.

Cette curiosité le mène à définir son propre langage pictural, empreint de symbolisme et de spiritualité.
Très attiré par la fonction sacrée de la statuaire africaine, c’est tout naturellement qu’il en reprend la solennité dans des œuvres peintes à l’acrylique où les couleurs vives rivalisent avec les cernes noirs.

La répétition du motif est une chose récurrente dans ses toiles. Là où les cercles représentent les planètes ; les multiples traits, imbriqués les uns dans les autres, sont pour l’artiste la représentation du cosmos. Comme si chaque élément comprenait quelque chose de plus grand, qui nous dépasse, qu’on ne peut se
représenter.
Géométrisés à l’extrême, faits de ronds et de traits, ses personnages sont tels des avatars. Dénués d’attributs, rien n’indique leur fonction, leur rôle ni leur interaction. Seul le décor dans lequel ils évoluent raconte l’histoire. Un décor niant parfois la perspective, dans lequel l’artiste glisse çà et là des symboles et éléments de compréhension.

Chargés de mystère, ses personnages sont -à quelques exceptions près – représentés de face et seuls leurs vêtements et chevelures les distinguent. Leurs visages, à la manière de masques rituels, ne laissent paraître aucune expression. D’autant que leurs yeux, bien que parfaitement ronds, ne figurent que deux traits en place des pupilles. Ce n’est pas anodin. On dit habituellement que les yeux sont les fenêtres de l’âme. Ici, ils sont des fenêtres sur l’infiniment grand. Cette représentation nie l’individu, empêche l’identification et mène à l’universalité. Comme si chaque élément était constitué de quelque chose de plus grand, qui nous dépasse, qu’on ne peut se représenter. Et c’est de la même manière qu’il traite de scènes et paysages locaux, comme la foire de Crête, les pêcheurs du lac Léman, Ripaille et son château, la fontaine de la Versoie place
Aristide Briand ou reprend une tradition picturale locale comme celle des Poyas.

Bernard Baud accorde une place privilégiée à la figure féminine et c’est naturellement qu’il déploie une série représentant la main de Fatima. Cette amulette, principalement employée en Afrique du Nord, représente une main à cinq doigts dont deux pouces. Censée protéger son porteur du « mauvais œil », elle est associée à la déesse Tanit qui veille à la fertilité, aux naissances et à la croissance. Elle est l’équivalent de Cérès dans la mythologie romaine, ou d’Artémis dans la mythologie grecque. L’œuvre de Bernard Baud, pouvant paraître naïve au premier regard, est en réalité chargée de multiples lectures potentielles. Joyeuse et enjouée, elle est aussi porteuse d’une valeur spirituelle universelle : bien que différents, les hommes sont tous semblables, définis des
mêmes éléments et constitutifs d’un même univers.
Source Sitra

Tarifs, forfaits

Accès libre.

Dates de validité

Du 12/06 au 24/07/2021, tous les jours.
Mardi, mercredi, vendredi et samedi de 10h30 à 18h00.
Jeudi de 10h30 à 13h30.
Proposé par l'office de tourisme de Thonon-les-Bains

A découvrir