Le lac Léman : histoire du lac

D’origine glacière, le Lac Léman, plus grand lac d’Europe occidentale, s’est formé il y a près de 15 000 ans suite au retrait du glacier du Rhône. Probablement d’origine celte (LEM signifiant « grand » et AN, « eau »), son nom nous est parvenu via le latin « Lacus Lemanus ». Egalement appelé Lac de Genève, il est une voie de communication depuis la plus haute antiquité : il a en effet facilité le transport de marchandises à l’époque romaine vers des ports tels que Nyon, Lausanne, Thonon ou Genève.

Au Moyen-Age, les villes lémaniques anciennes connaissent un véritable essor et les mariniers de l’époque utilisent le Léman pour transporter des matériaux de construction mais aussi certaines victuailles comme du vin, des céréales, du poisson, du sel ou encore du fromage. Parfois perturbé par des pirates, ce trafic évolue parallèlement aux galères de combat : dès le 13ème siècle, ces navires naviguent sur le Léman dans le cadre des guerres delphino-savoyardes, et continuent de le sillonner jusqu’au 18ème siècle, bien après la fin des conflits. Une histoire que les villages d’Yvoire et de Chillon, placés au cœur de ces guerres médiévales, nous racontent aujourd’hui encore.

A partir du 19ème siècle, les bateaux à vapeur font leur apparition : la navigation commerciale commence alors à décroître peu à peu pour finalement laisser place aux embarcations de plaisance et au transport de personnes.

Aujourd’hui, si le lac franco-suisse a pour vocation première de fournir de l’eau potable à plus de 500 000 personnes grâce à une onzaine de stations de pompage, il connait également une forte activité touristique et propose de nombreuses pratiques de loisirs  sur ses rives ou alentour : activités nautiques, promenades insolites à bord de diverses embarcations, plages immenses, jardin botanique de Genève, thermes, SPA, Aquaparc et stations de ski, tout est fait pour satisfaire les touristes et vacanciers !


A découvrir