Genève, la ville de la paix

La Suisse est mondialement connue pour son intransigeante politique de neutralité et le pays entier a toujours refusé de s’engager dans un conflit militaire. De cette neutralité a naturellement éclos un engagement pour la paix. La deuxième ville du pays, Genève, a toujours fièrement porté cet engagement pour la paix en se présentant sans cesse comme une terre d’accueil.

Une terre d’accueil pour de nombreuses organisations

Pour faire honneur à sa réputation de ville de la paix, Genève a toujours accueilli sans distinction tous ceux qui fuyaient la guerre ou œuvraient pour la paix. Ainsi, la ville se trouve être le lieu d’accueil des sièges sociaux de nombreuses organisations non gouvernementales.

Toutes ces organisations internationales, comme le Comité international de la Croix-Rouge et son musée, l’Organisation mondiale de la santé et bien d’autres encore, ont choisi de s’installer à Genève pour le symbole. Terre d’accueil des réfugiés sans aucune distinction depuis plus de cinq cents ans, cette ville prend vite des airs de symbole pour une organisation humanitaire.

Un pays neutre

La neutralité de la Suisse n’est pas synonyme de paix totale puisque les célèbres gardes suisses ont été engagés auprès des différentes cours européennes pendant des siècles. Une manière pour le pays de s’acheter sa neutralité en aidant tous ses voisins, même ceux qui s’opposent.

Ainsi, la Suisse a pu rester neutre et Genève a pu, dans l’esprit de cette neutralité, accueillir de nombreux fugitifs et opprimés au fil des siècles. Des protestants fuyant la répression au jeune Lénine cherchant refuge avant la révolution de 1917, Genève a toujours été une ville de paix et d’accueil, sans aucune distinction.

Sommets et conventions

Grâce à ce statut de ville de paix, Genève est souvent sélectionnée pour accueillir des sommets importants et relatifs à la paix ou à la gestion de certaines crises. Un des événements les plus connus en la matière reste évidemment la signature des conventions internationales de Genève qui ont posé les bases fondamentales du droit humanitaire mondial.

Ville de paix souhaitant encadrer la guerre, Genève a donné son nom aux conventions qui encadrent les droits et les responsabilités de chacun en période de conflits armés, dans l’objectif de protéger les civils et les droits de l’Homme partout sur la planète.


A découvrir