Genève, une ville internationale

Tout le monde sait que la Suisse est l’un des rares pays neutres et qu’elle n’a jamais failli à cet engagement. Ce statut a permis au pays d’acquérir, au fil des siècles, une place privilégiée sur la scène internationale. Tantôt terre d’accueil, médiatrice ou défenseuse des droits de l’Homme, Genève est, avant tout, une ville profondément internationale.

De nombreuses organisations internationales

Comme la Suisse honore systématiquement son engagement de neutralité, elle est devenue un lieu d’accueil privilégié pour de nombreuses organisations internationales qui souhaitent mener leurs actions sans interférences politiques et sans s’inquiéter des conflits armés en cours.

Ainsi, l’ONU (l’Organisation des Nations Unies), sans doute l’organisation internationale la plus importante, a décidé d’y installer son siège européen. Situé dans le Palais des nations, le siège de l’ONU organise de nombreuses discussions et débats entre les pays pour permettre de trouver des issues diplomatiques aux conflits. Un rôle qui trouve un écho de taille dans la neutralité suisse.

De nombreuses conférences internationales

Cependant, Genève a beau être neutre, elle n’est pas passive pour autant. Si les organisations internationales profitent du non-interventionnisme suisse, Genève et le pays tout entier s’engagent également pour la paix à travers le monde.

Ainsi, les conventions internationales établissant les bases fondamentales du respect du droit humanitaire international lors de conflits armés ont été signées à Genève. Les accords de Genève ont également mis fin à la guerre d’Indochine et la ville a plusieurs fois tenté de mettre fin au conflit israélo-palestinien par les voies diplomatiques.

Une ville d’accueil commercial

La ville de Genève est également une ville très accueillante avec les multinationales du monde entier, notamment grâce à un système d’impositions peu invasif. Résultat, si ces entreprises ne représentent que 3 % des entreprises du canton, elles emploient près de 30 % de la population locale.

Cette liberté commerciale, Genève y tient particulièrement fort et beaucoup de ses habitants la voient comme une extension directe du principe de neutralité. Dans le digne respect des conventions portant le nom de la ville, le commerce doit être libre.


A découvrir