L'architecture militaire autour du lac Léman

Terre d'intérêt depuis le Moyen-Age, le lac Léman a connu de multiples conflits. L'architecture militaire demeure de nos jours, avec de nombreux témoignages du passé.

Fort des Rousses

Les travaux de ce château fort ont débuté en 1843, pour une durée d’une vingtaine d’années. Il fut bâti à la demande de Napoléon Bonaparte pour prémunir la France d’une invasion par la Vallée de l’Orbe. Construit avec des pierres calcaires extraites localement, ses murs ont été recouverts de boue pour renforcer la protection contre les bombardements. Il n’est alimenté en eau que par la pluie. Vendu en 1997 à la commune Les Rousses, il abrite à présent des caves d’affinage et propose des stages commandos.

Le Château de Morges

Construit à la fin du 13è siècle, ce château a été érigé sous la direction du maître maçon Huet de Morges, pour garantir à la maison de Savoie le contrôle de la région vaudoise et repousser le prince-évêque de Lausanne. En 1536, il passe aux mains des Bernois. En 1803, les autorités du canton de Vaud en font un arsenal puis, en 1825, il devient un musée d’histoire militaire. C’est une forteresse de type “carré savoyard” construite sur le modèle d’Yverdon, à la différence du donjon, qui fait face à la ville.

Fort l’Écluse

C’est à la base une petite construction militaire bâtie en 1225, qui se transforme rapidement en maison forte, puis en château. Il a été reconstruit sur les vestiges du château de la Cluse de Gex. Érigé à flanc de montagne, il permettait de maintenir le contrôle sur le Défilé de l’Écluse. Les travaux de 1820 à 1828 furent réalisés sous la direction du commandant du génie Soyer. Un fort en hauteur a été construit par la suite d'après les projets du général Haxo, afin de protéger le fort d’une éventuelle attaque par la montagne. La somme des transformations qu’il a subies en fait une véritable frise chronologique de l’architecture militaire. On peut y observer tours, tourelles de guets, meurtrières, échauguettes, casemates, chambres à munitions…

Le Château de Chillon

Il a été construit au 12è siècle sur un îlot, ce qui le rend difficilement accessible et permet ainsi de contrôler facilement les passages entre le nord et le sud. Au 13è siècle, sous l’impulsion de Pierre II de Savoie, le château est agrandi. Durant l’occupation bernoise, qui commence en 1535, l’arsenal est modifié pour les armes modernes mais le château subit peu de transformation. À la fin du XIXe siècle, l’archéologue cantonal, Albert Naef supervise des travaux de restauration. Haut lieu d'histoire et de culture, le château de Chillon est aujourd'hui particulièrement prisé des touristes.

Le château d’Yvoire

Construit au bord du lac Léman, sa position permet de contrôler la navigation entre le petit lac et le grand lac, ainsi que la route qui relie Genève à la haute vallée du Rhône et à l’Italie. Il est bâti sur les ruines d’une ancienne place forte militaire à partir de 1306. Détruit en 1592 par la République de Genève, il subi des transformations pour redevenir habitable. C’est le Baron Félix Bouvier d’Yvoire qui, entre 1919 et 1939, lui donne son allure actuelle.

Fort militaire de Pré Giroud

Il fut construit à Vallorbe pendant la 2ème Guerre Mondiale, de 1937 à 1941, pour bloquer le passage du col de Jougne. S’il est aujourd’hui devenu un site touristique dont la vue est imprenable, il laisse également entrevoir les conditions de vie des soldats en guerre. Les six blockhaus, le magasin de munitions, la salle des machines et la caserne qui le constituent sont reliés entre eux par un dédale de galeries.

A découvrir