Bretaye : ce paradis où l'on ne se rend qu'à pied ou en train

Un alpage de rêve. Le genre d’endroit où Heidi aurait pu naître… Silence. Paix royale. Nature disponible. Trois restaurants, pour votre plaisir. Sinon, juste de l’espace. Beaucoup d’espace. Et au loin, des montagnes. Des montagnes plein la vue : le Grand Muveran, le Mont Blanc, les Dents de Morcles parmi bien d’autres. Une carte postale grandeur nature.

Deux seuls accès à ce plateau situé à 1804 mètres d’altitude et à ses si romantiques lac de Bretaye, lac Noir et lac des Chavonnes : le train à crémaillère (depuis Villars ou Bex) ou la marche.

En août, Bretaye accueille Les Nuits des étoiles filantes. Le reste de l’été, le Be Swiss Park vous attend : tir à l’arbalète, essai de cor des Alpes et autres activités typiques. Ravis, les hôtes annoncent vouloir revenir et parlent de « moment de pure suissitude ! », quand ils ne s’écrient pas : « Vive nous ! »
 
En bref, l’alpage de Bretaye possède ce quelque chose en plus qui fait la renommée des grands lieux. A tel point, affirment certains, que s’il avait occupé un canton moins modeste, il serait devenu une destination culte de notre pays. A vous de vérifier !
 
Et si le cœur vous en dit, découvrez les autres destinations que desservent les TPC : Aigle – Le Sépey – Les Diablerets, ligne pittoresque en diable ; Aigle – Leysin, pour amateurs de pente raide avec vue sur la plaine du Rhône ; Aigle – Ollon –Monthey – Champéry, pour franchir le Rhône dans des véhicules flambant neuf et traverser la vallée d’Illiez ; et le Bex – Villars – Bretaye, pour accéder au… paradis !

A découvrir